26 février 2024

Fabrication du consentement : Le fiasco de la frontière et le «mur intelligent»

La réponse politique à la crise à la frontière sud continue de faire progresser le «mur intelligent» bipartisan, soutenu à la fois par Trump et Biden. Ce consensus bipartisan dépasse largement le cadre des États-Unis, puisqu’une grande partie du monde accélère également la mise en œuvre des «frontières numériques».

Que révèle la mort d'Alexei Navalny? - Idriss Aberkane

Le Maire a-t-il raison de vouloir lancer cette année un produit d'épargne européen ?

Documentaire : Les Rothschild, Les maîtres de la finance mondiale !

Une pépite française de technologie militaire va-t-elle être vendue à un géant américain ?

N’acceptez pas des « médicaments » d’une ambitieuse qui vous faisait cocu avec la CIA !

-

 

Maison de Yuriy Koziuk, qui inonde la France avec ses poulets sans droits de douane

Pourquoi il faut aller aux pots d’entreprise ?

Bruno Le Maire propose de ponctionner 35 000 milliards d'euros des dépôts des européens

Ukraine : Premier char américain M1 Abrams détruit !

Dans la direction d'Avdeevsky, des militaires russes ont détruit un char américain M1 Abrams, ce qui est devenu un événement notable dans le contexte des hostilités actuelles. Le déplacement de ce char a été remarqué dans la région de Berdychev. Par la suite, des soldats de la 15e brigade de fusiliers motorisés ont frappé la cible en mouvement, qui a été détruite.

Cet incident a attiré l'attention après que le conseiller du chef de la République populaire de Donetsk (RPD), Igor Kimakovsky, ait rapporté que des chars américains Abrams avaient été repérés pour la première fois au nord-ouest d'Avdievka, près de la ligne de contact. Avant cela, les journalistes d'Avia.pro avaient rapporté que des équipages de chars russes avaient détruit un véhicule blindé M1 Abrams près d'Avdeevka.

L'utilisation des chars américains M1 Abrams dans la zone de guerre et leur défaite mettent en évidence le fait que ces derniers n'ont pas réussi à apporter de sérieux avantages à l'armée ukrainienne. Cependant, il existe un risque que les États-Unis et l'Australie fournissent des véhicules de combat supplémentaires à l'armée ukrainienne. Kiev.

Source

Gaël Giraud, directeur de recherche au CNRS : « Macron est sous la coupe de Rothschild pour un projet eschatologique »

« PER européen » : L’Etat français n’est plus en mesure de lever assez d’argent sur les marchés financiers

Dans cette capsule, Machabert vous explique en quelques mots les dessous des annonces du ministre de l’Economie le 23 février dernier d’un « produit d’épargne européen », qui n’est pas sans nous rappeler les tentatives d’introduire via la loi « Industrie Verte » 4 à 15% d’actifs non cotés dans vos assurances-vie (placées en UC) et vos PER. L’Etat français n’est en réalité plus en mesure de lever assez d’argent sur les marchés financiers.

L’UE veut sa guerre pour verrouiller sa dictature

Le virage totalitaire de l’UE est ancien, il colle même à son ADN, et De Gaulle l’avait pressenti au moment de la commission Hallstein. Jusque-là elle a été lente cette Europe pantagruélique et elle découvre comme Tocqueville que le meilleur moyen d’établir sa dictature est la guerre ; la Russie comme pour Hitler ou Napoléon fournit l’adversaire idéal (vive la Pologne ou les pays baltes dont parlait déjà avec confiance Rumsfeld il y a vingt ans), et ce au moment où les insectes, les vaccins, les contraintes et l’esclavage numérique font leur apparition dans les cours de récréation sous l’œil bienveillant et malthusien de la cité totalitaire et affairiste de Davos.

Pour comprendre les globalistes, il faut comprendre leur religion psychopathique

À la fin des années 1800 et au début des années 1900, le monde occidental a connu une explosion soudaine de l’occultisme ouvert parmi les élites ultra-riches. L’essor de la “théosophie” était en marche, devenant une sorte de tendance à la mode qui allait finalement préparer le terrain pour ce que l’on appellerait plus tard le spiritualisme du “new age”.

Zelensky confirme sur LCI que Macron pourrait bientôt livrer à l’Ukraine des Mirage 2000

Le front ukrainien, l'OTAN et la France

Un sondage surprenant vient de sortir sur Capital : les Français doivent-ils aller se battre sur le front ukrainien ? Pour remettre l'église au milieu du village, puisque nos dirigeants semblent nous préparer à une nouvelle drôle de guerre, je vous propose d'écouter l'échange que nous avons eu avec Carl Brochu, notamment sur le rôle profondément négatif joué par l'OTAN pour la stabilité internationale et l'impératif du retour des pays à leurs racines, à leur intérêt national, comme voie vers la paix. Vers une paix solide, nous sortant de la globalisation.

Viginum : l'officine de l'ombre qui surveille les résistants - Éric Verhaeghe

-

Château de Grignon : des meubles d’exception vendus pour une bouchée de pain par l’état + le château réquisitionné pour des migrants

26/02/2024

Washington - le Sénateur Johnson dirigera une table ronde : Les agences fédérales de santé et le cartel du COVID : que cachent-ils ?


Washington, lundi 26 février à 15h, le sénateur Ron Johnson dirigera une table ronde : « Les agences fédérales de santé et le cartel du COVID : que cachent-elles ?  France-Soir

Ce lundi 26 février 2024, le sénateur américain Ron Johnson (Parti Républicain du Wisconsin) dirigera une table ronde intitulée "Les agences fédérales de santé et le cartel du Covid : que cachent-elles ?"

Agrippine a compris que Néron ne tourne pas rond

Gemini, le moteur ultra-Woke de Google

La semaine dernière, alors qu’OpenAI faisait frémir le monde de l’intelligence artificielle avec Sora, le premier moteur permettant de créer des petites vidéos réalistes à partir d’une simple description textuelle, Alphabet (la maison-mère de Google) lançait en fanfare la nouvelle version de son agent conversationnel, réponse de l’entreprise mondiale à ChatGPT d’OpenAI, elle-même détenue par Microsoft. Le moins qu’on puisse dire est qu’on n’a pas été déçu.

Covid long : découverte de l’IFN-γ comme biomarqueur et piste thérapeutique



L’état post-Covid (PCC) ou Covid long, qui se traduit par la persistance des symptômes du Covid- 19 durant plus de 4 semaines après l’infection par le SRAS-CoV-2 touche de nombreuses personnes. Le Covid long, pèse lourdement sur les systèmes de santé, selon l’ONS ou Bureau de la statistique nationale, 1,9 million de cas ont déclarés au Royaume-Uni en mars 2023.

Les blaireaux de service qui soutiennent l'Ukraine

Situation explosive à Bruxelles

Le blé ukrainien est bourré de toxines et de pesticides

La victoire de la Russie en Ukraine résonne en Asie centrale

L’étonnante victoire de la Russie dans la bataille d’Avdeevka et la déroute de l’armée ukrainienne renforcent la crédibilité de la Russie en tant que fournisseur de sécurité pour la région de l’Asie centrale. L’esprit érudit de l’Asie centrale ne perd pas de vue que la Russie a, à elle seule, a fait reculer l’OTAN.

Xinjiang, Chine : Tremblement de terre magnitude 5.8

-

Trump ne veut pas changer l’OTAN

Les médias libéraux prétendent étrangement que Donald Trump, s’il était réélu à la présidence, renoncerait à l’OTAN.

Je n’ai trouvé aucune preuve justifiant ce titre. En fait, les auteurs font remarquer :

Pourtant, alors qu’il court pour regagner la Maison Blanche, Trump a dit très peu de choses sur ses intentions. Le site web de sa campagne contient une seule phrase énigmatique : “Nous devons terminer le processus que nous avons entamé sous mon administration et qui consiste à réévaluer fondamentalement l’objectif et la mission de l’OTAN.” Lui et son équipe refusent de s’étendre sur le sujet.

Démarrer sans rien dans la vie. Les 7 clefs du succès selon… Picsou !

 

Je vous propose de tous passer votre diplôme de l’ESCP, la grande école !

Non, pas l’école supérieure de commerce de Paris, mais bien l’école supérieure de commerce de Picsou !

Comment démarrer sans rien dans la vie et devenir l’homme le plus riche du monde, ou plutôt le canard le plus riche du monde ?

Le superbe spectacle de l'espace-temps

13 heures de Macron… Un culte de la personnalité

 

Évidemment, jamais en Corée le grand leader Kim n’aurait pu tolérer se faire siffler ou huer et n’aurait été obligé de composer avec sa population à ce point.

Pour autant, pour retrouver le calme nécessaire à la propagande présidentielle et aux plans de communication des services du Palais, il aura fallu environ 1 000 CRS, empêcher les gens de rentrer dans le pavillon N°4; et 35 gardes du corps.

La France n’est pas la Corée du Nord, pas encore, mais nous sommes déjà un peu Cuba.

-

-


L'Enigme 23... (Partie 2)