05 avril 2020

Ozone et Covid-19


L’ozone est un antiseptique puissant, respiré en grande quantité, il est toxique et provoque une toux, il affecte les fonctions pulmonaires et facilite l'évolution mortifère des maladies pulmonaires.





Toxicité

L'ozone est extrêmement nocif pour les poumons, les reins, le cerveau et les yeux. À titre d'exemple, une concentration de 9 ppm d'ozone dans l'air entraînera des œdèmes pulmonaires. Entre cette valeur et le seuil moyen de perception olfactive (0,1 ppm en moyenne), on retrouve sécheresse buccale, toux, hypersécrétion bronchique, dyspnée, douleur rétro-sternale et anomalie du système respiratoire. Une simple concentration de 0,2 à 0,5 ppm d'ozone dans l'air peut déjà provoquer des troubles de la vision comme une diminution de la vision nocturne et une mauvaise adaptabilité à la lumière, une augmentation de la vision périphérique et une modification de la motricité oculaire. À cela s'ajoutent des troubles rénaux (néphrite aiguë) et neurologiques (vertiges, asthénies, altération du goût, trouble de la parole, mauvaise coordination du mouvement, etc.) 

Présence dans l'atmosphère

Ce gaz toxique est présent dans l'atmosphère depuis le sol jusqu'à une hauteur de plus de 50 km. La plus grande concentration d'ozone est située dans la stratosphère. La zone concentrant le plus d'ozone est la couche d'ozone, située entre 15 et 30 km au-dessus de la surface terrestre.


Sur Terre...

Près du sol, ce gaz est généré par la pollution, il inondait Wuhan, d'où peut-être le drame, et est présent dans toutes les grandes métropoles et régions industrielles. Il peut aussi transpirer du sol ou être généré par des appareillages électriques et des orages.

L'arrêt de toutes les activités économiques et des flots de circulation diminue sa concentration, mais les atteintes pulmonaires persistent, propices aux complications respiratoires.

Détection

Si vous percevez son odeur caractéristique, qui rappelle l'eau de Javel, ne laissez pas ce gaz pénétrer dans votre habitation, c’est un véritable poison. Fermez les VMC, aérations, fenêtres et portes.


Les effets combinés de ce gaz et d'un virus respiratoire opportuniste pourrait avoir provoqué l'épidémie du Covid-19.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.