17 octobre 2019

Comprendre Trump. Erdogan détient 50 armes nucléaires américaines « en otage »


Évidemment, Trump est un imbécile, et il laisse faire la Turquie en abandonnant ses soldats et les gentils Kurdes.

Manifestement les Kurdes sont effectivement abandonnés, mais les Français ne font pas tellement mieux, ni l’Europe d’ailleurs qui ne prend aucune sanction à l’égard de la Turquie qui menace d’une nouvelle vague de plusieurs millions de migrants… il suffit à la Turquie d’ouvrir les vannes.

Voilà donc de quoi faire réfléchir Bruxelles qui a décidé de ne pas parler trop fort des Kurdes…

Mais quand c’est Trump c’est forcément pire… encore une fois, Trump n’est pas le président du monde, mais bien celui des Etats-Unis, et si l’Europe a un problème de migrants avec la Turquie, les Etats-Unis eux, ont un problème d’armes nucléaires…

Et cet article de l’Express Business a le mérite d’apporter un autre éclairage sur la situation et alimente au moins la réflexion.

« En retirant les troupes américaines de Syrie, le président américain Trump permet à l’État islamique de se réorganiser et fait un cadeau à Bashar Al-Assad, à la Russie et à l’Iran. Rarement une décision de Trump a été aussi rapidement et aussi massivement condamnée par les deux familles politiques américaines. Dorénavant, il sera difficile de séparer le nom Trump des conséquences politiques et historiques dans la région.
Au cours du week-end, les troupes turques – alliées de l’OTAN – ont tiré sur des Américains. Une erreur, selon les Turcs. Mais aussi « une première », a déclaré Jeffrey Lewis du James Martin Center for Nonproliferation Studies. « Un pays qui abrite des armes nucléaires américaines et qui tire maintenant sur les troupes américaines. »

Tout semble indiquer que le vrai drame n’a pas encore commencé. Les autorités américaines étudient actuellement les moyens de retirer 50 armes nucléaires de la base militaire d’Incirlik en Turquie, à environ 400 km de la frontière syrienne. Ces armes sont maintenant des « otages » d’Erdogan, selon des initiés.

Si les Américains les retirent, cela signifie de facto la fin de l’alliance américano-turque. Si les Américains laissent les armes nucléaires en Turquie, elles demeureront vulnérables aux décisions souvent capricieuses de l’autocrate turc. Au début du mois de septembre, Erdogan avait déclaré aux membres de son parti qu’il ne pouvait pas accepter que son pays ne dispose pas d’armes nucléaires ».


Voilà le problème posé.

Maintenant vous êtes Trump.

Vous êtes dans le bureau ovale.

Vous faites quoi ?

Vous retirez les armes nucléaires de votre base ? Les Turcs pourraient alors quitter l’Otan… se précipiter chez Poutine. Vous les laissez ? Vous êtes en permanence soumis au bon vouloir de la Turquie…

Pas simple donc.

Vous êtes journaliste.

Vous dites que Trump est un imbécile et un abruti. Succès assuré.

Facile.

Charles SANNAT

Source L’Express Business ici

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.