14 décembre 2018

Le référendum d'initiative citoyenne est la cause commune des gilets jaunes et la revendication maîtresse


Étienne Chouard est certainement, dans le paysage français, celui qui a le plus travaillé sur l’adaptation de nos structures démocratiques et sur l’évolution de nos institutions.

Depuis des années, il étudie aussi bien les principes constituants que les idées qui permettraient aux gens de se réapproprier la décision politique.

Vous avez, dans cette vidéo d’une petite trentaine de minutes, le condensé et le concentré d’années de recherche d’Étienne.

J’ai toujours été séduit par son approche et dubitatif sur la mise en application notamment d’idées comme celle du tirage au sort de citoyens.

Pourtant, dans une démocratie, moderne, renouvelée et modernisée, tout cela pourrait parfaitement être mis en place au moins en partie.


Dans un monde où l’on vote pour tout, en direct, où l’on donne son avis, aussi bien sur le dernier hôtel que sur le dernier plat mangé dans tel restaurant, la démocratie doit évidemment s’adapter et devenir profondément participative.

Le temps des « élus » traditionnels est en réalité révolu, et notre classe politique va se faire également ubériser. Pour son plus grand malheur, mais vraisemblablement pour notre plus grand bonheur.

Une vidéo à voir donc, et à partager sans modération pour comprendre que le fond du mouvement des gilets, et c’est ce qui en fait sa dangerosité extrême pour le système, n’est plus juste une revendication sur une taxe trop haute ou un problème de gamelles.

Le peuple vient de comprendre qu’il doit se réapproprier le pouvoir.

Le peuple vient de comprendre que c’est en se réappropriant le pouvoir qui’l pourra alors remplir à nouveau et durablement les gamelles vides.

C’est donc un processus extraordinaire auquel nous assistons, avec, évidemment, tous les dangers et les débordements inhérents à de telles situations.

En ce qui me concerne, je ne peux qu’espérer que les changements se fassent de manière pacifique et non violente.

Bonnes réflexions.

Charles SANNAT

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.