15 octobre 2016

Poème de Kabir


Ô Cadi, à quoi bon cette nouvelle exégèse ?
Qu'as-tu donc compris au Coran ?
Jour et nuit tu prêches les masses
Quel que soit le sens qui t'apparaisse !

Sûr de toi, tu veux me circoncire,
Mais cela, je le refuse, ô frère !
Si telle était la volonté d'Allah,
Alors tous les hommes naîtraient circoncis !

Si le circoncis devient Turc,
Qu'en est-il de sa femme ?
Si ta moitié ne peut être circoncise,
Tu restes donc à moitié Hindou !

Si le cordon fait le brahmane,
Qu'en est-il de sa femme ?
Si de naissance elle est servante,
Pourquoi goûter ce qu'elle cuisine ?

D'où viennent les Hindous ? D'où viennent les Turcs ?
Qui donc leur a montré un chemin différent ?
Interroge ton cœur, ton cœur à toi :
Où est ce paradis ? Qui donc y est allé ?

Au lieu de t'égarer, médite, médite sur Ram :
Pourquoi montrer, ô fou, tant de fanatisme ?
Dit Kabir, tu es perdu, ô mon ami,
Si tu n'implores la protection de Ram !


Kabir

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.