28 février 2015

Qui finance l'OMS ?


L'OMS est financée par des contributions des États membres et d'autres donneurs. Ces dernières années, l'OMS a multiplié les collaborations avec des organisations non étatiques: elle est actuellement en partenariat avec près de 80 groupes (ONG, industrie pharmaceutique et fondations caritatives telles que la Fondation Bill-et-Melinda-Gates et la Fondation Rockefeller). Actuellement, les contributions à l'OMS provenant des gouvernements nationaux et régionaux, des fondations et ONG, d'autres organisations de l'ONU, et du secteur privé, excède celui des contributions évaluées (dues) provenant des 193 États membres.

Collusion ou conflit d'intérêt avec l'AIEA

Depuis près de 20 ans, une controverse porte sur un accord liant l'OMS et l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). Cet accord est entré en vigueur via la « résolution WHA12.40 » signée le 28 mai 1959.

Pour ses détracteurs, l'accord a comme particularité d'imposer la confidentialité sur des « renseignements spéciaux » et certains sujets (à la discrétion de l’AIEA pour ce qui concerne le nucléaire), ceci afin de « sauvegarder le caractère confidentiel de renseignements qui leur auront été fournis. Elles [l'AIEA et l'OMS] conviennent donc que rien dans le présent Accord ne peut être interprété comme obligeant l’une ou l’autre partie à fournir des renseignements dont la divulgation, de l’avis de la partie qui les détient, trahirait la confiance de l’un de ses Membres ou de quiconque lui aurait fourni lesdits renseignements, ou compromettrait d’une manière quelconque la bonne marche de ses travaux. »

Source

 
Dans un article paru dans le BMJ il y a cinq ans, Michael Day posait la question de la légitimité de 10 000 USD donnés à l’OMS par Glaxo. Andrew Harmer dans ce blog nous fait un petit compte rendu digestible des sources de financement de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Probablement vous pensez que l’OMS étant une organisation regroupant 194 États, son financement serait entièrement assuré par ceux-ci et que les ressources sont utilisées selon les besoins et les priorités de l’organisation, détrompez-vous.

S’appuyant sur les données recueillies, pour le budget de 2010-2011 (4,5 milliards US$), il ressort que cet argent provient de deux sources distinctes : les contributions des 194 Etats membres de l’OMS et les contributions volontaires issues de certains gouvernements, des fondations, des banques d’investissement, des sociétés multinationales et des organisations non gouvernementales.

Les contributions provenant des États sont totalement flexibles, convenues à l’avance et donc prévisibles. Cela permet à l’OMS de planifier ce qu’il veut faire avec les ressources, ce qui n’est pas le cas des contributions volontaires car elles n’ont pas la même prévisibilité, ni flexibilité.

Pour la période 2010-11, seulement 20% du budget provenaient des contributions des Etats membres alors que 80% venaient des contributions volontaires. L’auteur précise également que ces contributions volontaires sont malheureusement « déterminées » et ne peuvent être dépensées que pour des choses spécifiques décidées par les donateurs.

Source

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.