15 avril 2014

Jacques Attali explique pourquoi les Juifs doivent favoriser l’invasion de la France

Dans cette vidéo, Jacques Attali démontre que l’invasion est la clé pour imposer la domination politique et sociale des Juifs sur les Français, mais aussi pour réaliser des objectifs fixés par la religion judaïque, et enfin comme moyen d’action pour aider Israël. Cela doit passer prioritairement selon lui par une aide – uniquement pour satisfaire les intérêts d’Israël – active et multiforme aux musulmans.


À aucun moment – et comme le pourrait-il puisqu’il nous mène une guerre impitoyable ? – il n’évoque les intérêts des Français, dont l’existence même, avec son identité différenciée est un obstacle au projet mondialiste, comme c’est le cas de toute communauté.

« Nous avons nous, Juifs de France, une responsabilité très particulière, qui est la responsabilité à l’égard des autres minorités en France. Nous sommes arrivés ici les uns et les autres dans des conditions plus ou moins faciles, certains très difficiles, certaines [sic] faciles. Nous savons ce que ça signifie d’être considéré comme étranger, nous savons que c’est que d’être considéré comme des gens mal acceptés. Nous devons aider les autres. Nous devons à tout prix aider les autres. Et d’abord je crois qu’il est de notre responsabilité d’aider à concevoir dans la conception française un rapport à l’islam qui soit différent, à la fois parce que ça va nous aider en France, parce que ça nous donnera un rôle pour aider à concevoir le rapport entre israéliens et Palestiniens. Il est fondamental pour la survie d’Israël que Palestiniens et Israéliens s’entendent bien, il est fondamental pour que cette paix ait lieux là-bas qu’elle ait eu lieu. Je pense que c’est une des très grandes responsables de la communauté juive et des Juifs de France, de faire en sorte, de jouer un rôle dans l’intégration des communautés musulmanes. Il n’y aura pas naturellement d’intégration des communautés musulmanes si les musulmans ne font pas ce qu’il faut. Mais aujourd’hui ils sont dans une situation très différente de la communauté juive. La communauté juive a bénéficié à la fin du 19e siècle et même dès le début du 19e siècle du fait qu’elle avait une bourgeoisie qui a pu prendre immédiatement en main cette intégration, en créant des écoles des associations des organisations de travail, qui ont pu organiser une sorte d’auto-gestion de l’intégration sociale. Il n’y a pas de bourgeoisie musulmane. Il est donc très important d’aidé à la créer, de faire en sorte qu’elle se crée et de créer les conditions que la dialogue judéo-musulman aide à ce renforcement.

Cela ne veut pas dire qu’il faille se substituer à la puissance publique. Cela veut dire qu’il importe à la communauté juive de jouer un rôle. En Angleterre par exemple, la bourgeoisie juive finance des imams pour éviter que des imams trop radicaux viennent d’ailleurs. En Europe continentale d’autres pays sont dans la même direction. Je pense que la communauté juive devrait en faire autant. […] C’est ce que nous sommes quelques-uns à faire aujourd’hui, pour ma part je consacre une part importante de mes efforts à aider au financement des petites entreprises créées par les gamins musulmans des banlieues. Et je pense que c’est une activité fondamentale pour créer des conditions du bien vivre en France pour les Juifs. Et enfin le 8e degré [de la Tsedaka] consiste à associer le pauvre [musulmans contre les Français] à ses propres affaires, mais ceci est une autre histoire. »

Source


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.