05 février 2013

Théorie des Médichloriens

Les Médichloriens sont le constituant informationnel de notre univers, son "Esprit" en quelque sorte. Ils se nourrissent d’expériences, de vécus. Ils créent chez leur hôte un sentiment d’identité, de cohérence : je suis, j’existe. Leur concentration nous permet d’accéder à plus de « conscience ». Les Médichloriens conservent la mémoire du vécu de leurs hôtes. Plus nous élargissons notre vision du monde, plus leur densité augmente, plus leur densité augmente, plus nous avons la possibilité de sortir de notre formatage.

Lors de la fécondation de l'ovule, il y a transfert de Médichloriens du père dans l'ovule, qui lui, recèle déjà des groupes de Médichloriens de la mère. Ensuite, pendant l’évolution de l'embryon, il y a afflux de groupes de Médichloriens extérieurs, en fonction de leur disponibilité et de leur affinité avec la structure, les caractéristiques électromagnétiques de cet embryon. A la naissance, l'enfant possède donc un certain « quotta » de Médichloriens. Ce quotta va augmenter ensuite, proportionnellement à la richesse du vécu de l’hôte, sans notion de valeur quand aux types d’expériences vécues. Il n’y a ni bien, ni mal. Les afflux massifs de Médichloriens, peuvent conduire à ce que l’on appel le génie.

Les Médichloriens conservent la mémoire des expériences des entités qu’ils ont occupé avant nous. Les groupes de Médichloriens viennent d’humains ou d’entités non-humaines différentes. Ils peuvent s’incarner (entrer dans un corps) à n’importe quel moment, ou en partir, selon leurs nécessités, le contexte. En fait, il n’y a pas une seule « âme » renaissant de vie en vie, mais nous sommes constitués de la synergie des vécus des groupes de Médichloriens qui nous colonisent. Nous « n’existons » réellement qu’une seule fois, ici et maintenant. Nous sommes constitués de la somme des informations collectées par les groupes de Médichloriens qui nous habitent, à travers leurs différentes colonisations passées.

Afin de permettre une continuité, une cohérence à notre vie, il existe une cellule «maîtresse» habitée d’un même groupe de Médichloriens « mère », cohérent, chargé de structurer la totalité des groupes de Médichloriens. Une cellule est normalement le réceptacle d’un groupe de Médichloriens de même affinité (vécu). Cela permet la cohérence identitaire de la cellule.

En cas de présence accidentelle de plusieurs groupes différents de Médichloriens, dans une même cellule, il y a risque de dégénérescence de la cellule, par manque de cohérence. La réplication de ces cellules devient, anarchique.

Nous remarquons souvent, que des personnes qui vivent ensembles depuis longtemps, finissent par « déteindre » l'un sur l'autre. Il y a, en effet, migration de Médichloriens d'une personne vers l'autre, donc apports mutuels. Le groupe de Médichloriens « mère » s’incarne dans une même lignée familiale, ce que nous appelons « la mémoire génétique ».

Les Médichloriens n’ont d’autre objectif que d’emmagasiner de l’information, d’accumuler le vécu de leur hôte. C’est une forme de nourriture, c’est pourquoi il leur est impératif de s’incarner. Ils quittent un être qui ne satisfait plus leur boulimie, pour un autre. C’est ce qui se passe au moment de la mort.

La mort de l’hôte donne le signal du grand départ. Cet exode s’effectue plus ou moins progressivement. L’entité humaine perd conscience d’elle-même. La cohésion de sont esprit disparaît progressivement. A mesure que les Médichloriens s’en vont, seuls certains vécus importants (Souffrance, accident, mort violente...), certaines convictions marquantes (croyance, religion...), peuvent continuer à maintenir un semblant de cohésion, conservant un semblant de conscience. Des Médichloriens sont ainsi maintenus par une certaine quantité d’énergie résiduelle de l’hôte (formes pensées). La cohésion de quelques groupes de Médichloriens résiduels, alimente cette conscience simplifiée, expliquant le phénomène des désincarnés.

Le processus de mort génère un départ massif des médichloriens, aussi bien dans notre espace-temps que vers d’autres. Le départ du groupe de Médichloriens « mère », accompagné de la masse des Médichloriens, « transporte » la conscience de l’hôte vers une « zone de transite », un autre espace-temps. Grâce au groupe de Médichloriens « mère », l’identité de l’hôte est temporairement maintenue pendant ce « voyage », les souvenirs de ce processus sont perçus comme fabuleux. Le redémarrage des fonctions vitales du corps, pendant ce « voyage », stop brutalement cette migration. Les Médichloriens réintègrent rapidement l’entité. Le souvenir d’êtres lumineux, d’êtres chers ou cauchemardesques, correspond, pour ceux qui les rapportent, à une projection holographique interactive de leurs croyances, ainsi qu’à des rencontres de « voyageurs » spatiotemporels.

Ce que certains nomment « réincarnation », correspond à la migration du groupe de Médichloriens « mère » dans un nouveau né de même ligné familiale. Il est important de comprendre que les Médichloriens ne sont pas des entités palpables, visibles, ce sont des grains de conscience. Un même groupe « mère » peut-être présent simultanément dans plusieurs humains. Cela provoque une identification à une famille, au sens large. Malgré tout, chaque humain sera spécifique, puisque il y aura interaction entre le groupe « mère » et l’ensemble des groupes de Médichloriens, d’origines diverses, peuplant toutes les autres cellules de notre corps.

L’infinité des médichloriens représente la masse manquante de l’Univers.

Notre univers est constitué d’une trinité : Forme, Conscience (les Médichloriens) et Energie. Le tout, en expansion informationnelle perpétuelle : la somme des vécus amassés par les Médichloriens augmente de façon exponentielle.

Le temps pour ces entités n’existe pas, ils fonctionnent dans «l’événementiel». Elles constituent une vaste conscience intemporelle. C’est en quelque sorte l’hyperlien qui uni le créé.

Archétype

10 commentaires:

  1. la 2 ème trilogie Star wars (beurp !!! sorry) n'a rien inventé! mettre un nom stupide sur un concept vieux comme le monde ne fait pas d'eux les détenteurs ou les inventeurs.......... ps: je préfère quand ils l'appellent la "force"! "Midiclitoridien"... MDR

    RépondreSupprimer
  2. Le taux de midi-chloriens est utilisé par les chevaliers Jedi pour détecter les enfants qui sont en harmonie avec la Force. Les midi-chloriens sont partout dans l'univers et présents dans tous les êtres vivants. Le nombre de midi-chloriens varie pour chaque individu mais le nombre nécessaire pour recevoir un entraînement de chevalier Jedi est de huit mille midi-chloriens. C'est la raison pour laquelle peu de personnes peuvent recevoir un entraînement du temple ou de l'académie Jedi. En mesurant le taux de midi-chloriens dans le sang d'un Jedi, on peut estimer sa puissance dans la Force.

    Il s'agit de formes de vie microscopique présentes dans les cellules de tout individu et qui vivent en symbiose avec eux : sans elles, la vie ne pourrait exister. Ces créatures communiquent avec la Force et, lorsqu'un Jedi atteint l'état de concentration nécessaire, il peut les sentir, et ainsi communier avec la Force. Une forte concentration de midi-chloriens est un signe de grand potentiel. C'est pour cela que Qui-Gon Jinn fut surpris de découvrir sur Tatooine un jeune garçon présentant le taux le plus élevé jamais rencontré chez un individu, même chez le puissant Maître Yoda, plus de 20 000. Qui-Gon Jinn déclara au Conseil Jedi que le garçon, Anakin Skywalker, aurait pu être conçu par les midi-chloriens pour devenir « l'Élu », celui qui ramènerait l'équilibre dans la Force.

    Le mot midi-chlorien semble être formé à partir des noms de deux organites présents sur Terre : les mitochondries et les chloroplastes. D'après l'hypothèse de l'endosymbiose, ces organites seraient d'origine procaryotique et auraient migré à l'intérieur de cellules eucaryotes, formant ainsi une sorte de relation symbiotique analogue à celle que forme les midi-chloriens avec les cellules des êtres sensibles à la Force. Enfin comme pour les midi-chloriens, le nombre de chloroplastes présents dans une cellule est déterminé génétiquement.

    RépondreSupprimer
  3. Une théorie...c'est dans le titre. Déjà, est-ce une révélation qu'a eu l'auteur, le bien nommé Archétype (un type très ancien (Arch)?). Archétype est une forme d'humain primordial, peut être, comme les Archanges vis à vis des Anges. J'espère qu'il ne m'en voudra pas en me lisant sur le blog de Paulot qui est l'archétype du Gaulois résistant aux Romains (regardez sa trombine).

    Il y a sans doute du vrai, la masse manquante ou matière noire invisible est appelée par d'autres auteurs, l'ETHER. L'Ether est la substance primordiale, mais sans masse. Archétype appelle ça Medichloriens. Les medichloriens seraient des particules élémentaires de la substance, dont l'union forme l'Ether.
    Les Photons sont des particules sans masse, les physiciens au service de leurs maîtres au CERN recherchent des particules sans masse comme le "boson de Higgs". L'Ether serait peut-être la racine de tout ça.

    L'Ether est partout et en tout. L'image est celle d'un bocal, vous y mettez des galets, des graviers, du sable, et quand c'est bien rempli, vous versez de l'eau. L'eau baigne le tout, c'est notre Ether. Tout ce qui est solide dans le bocal est en contact avec l'eau. Mais en réalité, l'eau constitue même la matière solide des minéraux (molécules hydratées) donc au sein même de celle-ci. L'Ether est aussi intérieur donc.

    Dire que l'Ether est "conscient" comme les medichloriens, cela peut sembler exagéré, mais, au fond si nous admettons que le principe créateur omniscient (tout conscient), omnipotent (tout puissant) et omniprésent (présent dans tout et partout) constitue les univers visibles et invisibles, tout est donc interconnecté car faisant partie de lui. D'où cette théorie affirmée dans le new age que nous sommes unis et UNS. La conscience du principe créateur est présente dans tout ce qui émane de lui, donc en tout et partout.

    L'ami Pierrot

    RépondreSupprimer
  4. Théorie intéressante .
    "Les Médichloriens sont le constituant informationnel de notre univers" : ça c'est le boulot des cordes .
    "Les Médichloriens conservent la mémoire du vécu de leurs hôtes" ça c'est celui d'une des couches de l'ADN.
    "il existe une cellule «maîtresse» habitée d’un même groupe de Médichloriens « mère », cohérent, chargé de structurer la totalité des groupes de Médichloriens": ça c'est celui de l'atome germe .
    En fin de compte ils sont assez difficiles à classer . Bien que je ne sois pas d'accord avec sa définition de la réincarnation , je ne jetterai pas le bébé avec l'eau du bain . Pour moi il y a de quoi réfléchir et rien que je considère comme impossible .

    RépondreSupprimer
  5. Médichloriens = Particules élémentaires de masse quasi nulle (éthérique) se déplaçant au carré de la vitesse de la lumière, captés par les récepteurs de notre adn pour échanges d'informations. Les émetteurs de l'adn jouent le même rôle mais à l'envers...
    Ne vous énervez pas, ce n'est qu'une théorie ...

    Le fou d'ubu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. dans le concept tout est possible, pareil pour le spirituel, quand il faut passer au concret, un grand vide apparait alors, nous nous trouvons bêtes....
      est-ce que ceci aide les gens à vivre mieux????
      Ceci ressemble à un brouillon, tout comme l'illuminé garnier malet qui prends de la thune aux gens en débitant ses conneries, bon est-ce que au moins c'est rentable?????

      Supprimer
  6. Une théorie pondu par un auteur réalisateur de sf mais je vois avec légèreté que certains sont tellement fondu qu'ils pondent une théorie de cette chose inventé par mr Lucas... Pourquoi ne pas lui demander directement ce que c'est? En tout cas Archetype devrait enfiler un jog et allée courir 20 mn, ça aide a avoir les pieds sur terre!

    RépondreSupprimer
  7. En tout cas j'aimerai bien savoir comment il pond ce genre de connerie, il se fait aider par la drogue?

    RépondreSupprimer
  8. AdN éclaire nous, bon sang!!!!

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour à tous.
    J'aurais voulus savoir si les médichloriens sont présent en des organisme bien spécifique.

    Mais sans vouloir entrer dans la croyance d'être Jedi, j'ai un Don.
    J'ai même eu des choses en relation avec la télékinésie.
    Ai-je un ''taux'' de midichlorien plus élevé?

    Y a-t-il donc un moyen de connaître son taux de midichlorien?

    Merci encore.
    Voici mon email pour vos réponses: loic.rebetez@bluewin.ch

    RépondreSupprimer