02 mars 2021

L’Etat écarte l’idée de taxer l’épargne ! Pour l’instant et ils y ont bien pensé !

http://

Vous connaissez sans doute la parabole des talents dans les Évangiles.

Qu’avez-vous fait des talents que vous avez reçus du Seigneur ?

En économie, on pourrait dire la même chose de l’État en lui demandant qu’avez-vous fait des milliards que vous taxez aux Français depuis des décennies ? Cette question triviale des Gilets Jaunes qui n’a jamais reçue de réponse: Où passe notre pognon ?

Ils sont avides.

Ils n’en ont jamais assez.

Ils leur en faut toujours plus.

Sans cesse plus.

En face, il y a de moins en moins.

Toujours moins.

Moins de trains.

Moins de profs.

Moins de flics.

Moins de médecins, de dentistes, ou d’infirmières.

Moins de tout mais toujours plus d’impôts.

Qu’avez-vous fait de nos talents ?

Dans cette folie taxatrice qui anime nos mamamouchis de moins en moins aimables et sympathiques, voici  « la presse d’Etat » qui titre, rassurante comme Nice Matin par exemple (source ici) :

L’épargne des Français ne sera pas taxée

Quelle victoire n’est-ce pas ?

C’est rassurant, c’est beau.

Chez nous les impertinents, nous ne sommes pas naïfs.

D’abord nous savions qu’ils avaient très envie de le faire, mais surtout… cela montre bien sous la forme d’un aveux qu’ils y avaient bien pensé, tellement fort, qu’ils ont étudié avec le plus grand sérieux cette possibilité.

Ne soyez pas trop rassuré. 

On nous a promis qu’il n’y aurait pas de passeport vaccinal, mais l’on s’achemine vers un « pass vaccinal » ce qui sera exactement la même chose avec des vaccins dont on sait si peu des effets à long terme, et à l’efficacité douteuse sur les variants présents, mais surtout à venir…

Alors pour le moment, l’épargne ne sera pas taxée, parce qu’elle l’est déjà tout de même largement et que réussir à mettre de côté dans ce pays est tout de même toujours un parcours du combattant !

Mais le débat reviendra sur le devant de la scène, et c’est la raison pour laquelle vous devez adopter des stratégies patrimoniales dans lesquelles il faut mettre les actifs à l’abri des mains crochues de nos rapaces de Bercy et des ministères.

Elles existent, elles sont légales, et je vais vous en faire le point précis dans la lettre Stratégies du mois de mars.

Restez à l’écoute.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.