Pages

18 février 2021

Poubelles, canettes et téléviseur balancés dans la cour : une école obligée de fermer définitivement à Amiens

http://

L'école primaire privée Monseigneur Cuminal, située quartier Etouvie, va définitivement baisser le rideau à la fin de l'année scolaire. La direction de l'enseignement catholique de la Somme considère que la sécurité des enfants n'est plus garantie.

Une page est sur le point de se tourner, quartier Etouvie à Amiens. L'école primaire privée Monseigneur Cuminal accueille cette année ses derniers élèves. L'établissement, qui a ouvert ses portes en 1997, va définitivement baisser le rideau en juillet 2021. Les conditions de sécurité ne seraient plus suffisantes, selon la direction de l'enseignement catholique de la Somme.

"Certains jettent de tout par la fenêtre : des frigo, des machines à laver..."

La cour de récréation est située au pied des Coursives, un bloc d'immeubles emblématique du quartier. Mais certains habitants, dont les logements donnent sur une sorte de grande terrasse située à l'arrière des bâtiments, ont pour habitude de jeter leurs ordures... directement par la fenêtre. Des déchets qui atterrissent parfois dans la cour de l'école. 

Le phénomène n'est pas nouveau selon Magali, qui vit dans le quartier depuis plus de vingt ans : "Ici, certains jettent de tout par la fenêtre : _ça peut aller jusqu'à des frigo ou des machines à laver_. Je vous assure, c'est grave !" 

Des propos confirmés par des employés de l'entreprise de nettoyage à qui la SIP, le bailleur social, sous-traite l'entretien des espaces espaces extérieurs. Le dernier nettoyage de la terrasse remonte à une dizaine de jours. Entre temps, les déchets s'y sont accumulés.

On y trouve des poubelles éventrées, des bouteilles, des couches, les pots de peinture, des jouets, des vêtements. Un des employés présents n'est pas surpris : "Un jour, j'ai failli me prendre un micro-ondes sur la tête. A quelques mètres près, je ne serai plus là pour vous parler." (Pendant le tournage du reportage, une boîte de conserve jetée par une fenêtre a frôlé notre journaliste, ndlr.)

« Nous n’avions vraiment plus le choix »

Si les jets de détritus dans la cour de l'école ne sont pas quotidiens, ils se sont tout de même accélérés ces derniers mois, assure Sylvie Seillier, la directrice diocésaine de l'enseignement catholique de la Somme : "On trouve souvent des mégots, des bouteilles. Et on a même déjà retrouvé un téléviseur." Sylvie Seillier considère donc que la sécurité des enfants n'est plus garantie. Elle se dit pourtant très attachée au quartier populaire d'Etouvie : "Notre présence ici avait un sens : _nous voulions être au service de familles qui ne sont pas les plus favorisées d'Amiens_. Mais là, nous n'avions vraiment plus le choix : la sécurité des enfants et du personnel ne peut pas être négligée, c'est notre premier devoir." 

Dans un communiqué, l'Enseignement catholique de la Somme déclare également que _"_des agressions du voisinage, différents trafics à proximité, des intrusions et occupations sauvages de la cour participent à l’insécurité et empêchent l’école de fonctionner normalement." Le document précise que les "nombreux aménagements (...) et travaux de sécurisation effectués entre 2015 et 2020 avec soutien de la mairie d’Amiens n’ont pas non plus permis de mettre fin à ces difficultés." 

L'école primaire Monseigneur Cuminal accueille actuellement 82 élèves. Une des quatre classes sera transférée vers l’école Saint-Jean, située faubourg de Hem. Les autres enfants seront orientés vers d'autres établissements catholiques d’Amiens, avec des contributions et des coûts de cantine adaptés. 

Ecoutez le reportage de France Bleu Picardie à proximité de la cour de récréation après l'annonce de la fermeture de l'école. La direction évoque des motifs de sécurité :

L'école Monseigneur Cuminal fermera à la fin de l'année scolaire

Source

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.