17 décembre 2016

Jeux télévisé "Hunger Games", en Sibérie...

La « trash TV » va-t-elle passer un cap supplémentaire ? En 2017, l’émission russe Game 2: Winter proposera un concours de survie ultime en Sibérie. En mode Hunger Games où tout est permis pendant neuf mois en milieu sauvage.

Game 2 : Winter sera-t-elle la future téléréalité russe qui repousse les limites de la « trash TV » ? Le casting de l’émission, initiée par le milliardaire russe Yevgeny Pyatkovsky, recherche 30 candidats pour survivre neuf mois en milieu sauvage en Sibérie. Et les participants sont autorisés à tout faire pour survivre ! Ils devront même signer des formulaires en cas de décès avant de participer.

« Chaque participant donne son consentement, disant qu’il accepte le risque d’être mutilé, voire tué, annonce un avertissement. 2 000 caméras, 900 hectares et 30 vies. Tout est permis. Combats, alcool, meurtre, viol, tabagisme, tout. » Chaque participant aura également son propre appareil d’enregistrement personnel.

L’émission aurait-elle été inspirée par le livre et le film Hunger Games (Jeux de la Faim) ? Les concurrents vivront dans une nature hostile, au milieu des ours et des loups. En Sibérie, les températures peuvent atteindre -40 °C.

Elle sera diffusée en ligne et en direct 24 heures/24 et 7 jours/7. Selon le Siberian Times, les couteaux sont autorisés, mais les armes sont interdites. Les règles indiquent également que la police est libre d’arrêter n’importe quel joueur qui commet un crime pendant l’émission. « Vous devez comprendre que la police viendra vous chercher, énonce le règlement. Nous sommes sur le territoire de la Russie et nous obéissons aux lois de la Fédération de Russie. »

Dans le quotidien russe, Yevgeny Pyatkovsky déclare qu’il « refusera toute réclamation des participants, même s’ils devaient être tués ou violés ». Le gagnant de cette émission de téléréalité recevra la somme de 1, 6 millions de dollars.

Les participants doivent être âgés de 18 ans et « mentalement sains » pour participer à la compétition. « Le spectacle promet d’être international », a déclaré Pyatkovsky. « Cinq pays ont déjà exprimé le désir de le diffuser à leur public. » Il affirme que 60 personnes ont déjà postulé. La diffusion est prévue en juillet 2017.

Vue par certains en 2001 comme une libération dans un paysage audiovisuel, la téléréalité dérive et devient toujours plus « trash ». Si en France, la télévision française n’adapte pas différents programmes jugés extrêmes, les chaînes outre-atlantique ou outre-Manche n’hésitent pas à jouer sur la pauvreté, le handicap ou la maladie pour faire de l’audimat.

Dans la catégorie « émission trash et poubelle » en 2016, Parovi tient aussi une bonne place. Sans aucune limite, cette téléréalité serbe combine trash, sexe et bagarres en tout genre. La chaîne britannique Channel 4 a, elle, lancé Naked Attraction, une émission de dating. Le concept ? On choisit son ou sa partenaire en fonction de… ses parties intimes.

Source
Vu ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.