11 novembre 2016

Castres: agression d’un retraité par des gitans



Interpellés lundi matin dans l'aire d'accueil des gens du voyage de la Vivarié, les trois mis en cause dans la violente agression d'un retraité de 82 ans dans la soirée du 31 octobre dernier à Castres ont été mis en examen hier soir.

Le principal suspect, âgé de 19 ans, a été écroué. Le second, du même âge, a été remis en liberté mais placé sous contrôle judiciaire. Le troisième, âgé de 17 ans, a été transféré dans un centre éducatif fermé dans l'Aveyron. Mais c'est dans un climat plus que tendu que s'est déroulée cette présentation au tribunal hier après-midi. Entre 50 et 60 personnes issues de la "communauté des gens du voyage" étaient présentes, autour du Palais de Justice, en «soutien» aux mis en cause pendant que le procureur ouvrait une information judiciaire. Les policiers ont dû sécuriser le palais de justice durant plusieurs heures. Les gitans sont restés, vociférant et menaçant, jusqu'à la sortie des trois mis en examen hier soir vers 20h. Des échauffourées ont même éclaté avec les forces de l'ordre alors que le principal suspect partait en détention sous escorte.

C'est donc maintenant un juge d'instruction qui va diriger cette enquête menée par les policiers castrais. On ne sait pas grand-chose des circonstances de l'agression. Selon nos informations, les trois individus auraient profité de la soirée d'Halloween pour s'introduire dans le foyer pour seniors de la Plâté en centre-ville et auraient sonné aux portes des appartements. Un prétexte pour tenter de pénétrer dans les logements afin d'y dérober des objets de valeurs ? En tout cas, ils s'en sont pris à un résident âgé de 82 ans qu'ils ont violemment agressé, n'hésitant pas à le frapper à coups de chaise avant de prendre la fuite. La victime a été grièvement blessée et est encore traumatisée. «Je tiens à remercier la réactivité et le professionnalisme des policiers qui ont identifié et interpellé rapidement les responsables de l'agression de mon père, témoigne le fils de la victime, lui aussi encore sous le choc après que ces individus aient pu s'en prendre gratuitement ainsi à son père âgé. J'espère que maintenant la justice ira au bout de cette affaire.»

Source

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.