01 octobre 2016

Nos problèmes vont finir...

 
Nous ne devrions pas être surpris si les problèmes financiers auxquels le monde se heurte aujourd’hui finissent mal. Cela semble être la façon dont l’histoire du Peak Oil va enfin se jouer. À défaut de pouvoir augmenter le niveau d’énergie par habitant, l’économie mondiale tend à se rétrécir. Sans croissance économique, il devient très difficile de rembourser la dette avec intérêt. La disparité des richesses devient un problème de plus en plus important, et il devient de plus en plus difficile pour les gouvernements de recueillir suffisamment de revenus fiscaux pour subvenir à leurs besoins. Nos problèmes commencent à ressembler de plus en plus à ceux des économies antérieures qui avaient atteint les limites de leurs ressources, et se sont finalement effondrées.

Gail Tverberg
Source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.