09 février 2014

National Socialisme

2 commentaires:

  1. Bon résumé, mais les chiffres sont imprécis. Le taux de psychopathes ayant un véritable pouvoir social est très faible (très inférieur au fameux 1%) mais dans les plus hauts degrés de la pyramide sociale, leur représentation atteint les 100% des individus en position de grand pouvoir.
    On peut aussi supposer que des gens qui n'étaient pas malfaisants initialement le deviennent à cause de l'ambition, en quelque sorte pourris par le milieu où ils parviennent.
    Lord Acton : "Le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument".
    Pour éviter les dérives psychopathiques, il conviendrait donc de limiter la durée des "mandats" et leur "cumul", et bien entendu, de toujours prévoir un organe de "contrepouvoir". Comme par exemple, une "justice indépendante" du "pouvoir exécutif".
    Dans le plan de subversion globale, les contrepouvoirs ont été eux aussi pervertis.

    L'ami Pierrot

    RépondreSupprimer
  2. OUI C'EST NORMAL car le hasard n'existant pas c'est l'homme normal qui ayant une force morale trop faible se laisse diriger. Que l'homme normal est des couilles pour s'opposer mais tant que le fou lui donnera de l'eau du pain du vin et de jeux alors il restera docile. C'est pour cela que dieu a inventé les cycles climatiques de 3666 ans pour rectifier l'oisiveté de l'homme imbécile mais normal.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.