06 août 2012

La mer d'Azov devient rouge

Les scientifiques et les citoyens de Berdyansk en Ukraine sont perplexes et concernés par les eaux de la mer d'Azov qui est devenue rouge sang à la mi-juillet. Les villageois ont immédiatement soupçonné la pollution causée par les grandes usines à proximité mais certains habitants croient que ça pourrait être un signe des événements à venir prédits par les prophéties et les changements climatiques. 
 

Les scientifiques croient plutôt que la raison la plus probable pour le changement de couleur de la mer serait la prolifération d'algues qui sont innofensives pour les humains. Les chercheurs ont expliqué que la couleur rouge vif de la mer est causé par les températures élevées conduisant à l'éclosion d'algues brunes. Le vent du sud-ouest déplace la prolifération des algues près de la côte. 
 
 
Une floraison supplémentaire des algues pourrait occasionner la mort massive des poissons. « Si la mer d'Azov poursuit avec cette présumé prolifération d’algues, ce sera une catastrophe avec des conséquences imprévisibles. D’ailleurs, si cette chaleur se répète encore durant plusieurs années, la mer a le potentiel d’être surnommés la mer morte d'Azov » a déclaré George Ryazantsev de l'Institut de recherche de la mer d'Azov.

Bien que le directeur de l'Institut Izergin Leonid prétend que la mer est sans danger pour la baignade, les villageois de Berdiansk ne sont pas du même avis. Ils prétendent que la mer a une odeur particulière métallique qui les inquiète.

Berdyansk est reconnu en Ukraine pour ses ports industriels.
 

Commentaire de PDC : La plupart des lacs contiennent une grande quantité d’algues. Elles demeurent vertes et vivantes tant qu’elles sont alimentées. Lorsque la chaîne est rompue, elles meurent, virent au rouge et empoisonnent l’eau, étouffant le reste de la vie présente dans le lac. Je porte les soupçons sur une déficience en nitre naturel, déposé quotidiennement par un processus impliquant la rosée du matin. Un échauffement de l’eau de quelques degrés de la température du lac interdira l’échange atmosphérique survenant dans la fraîche du matin, celle même qui dépose à la surface de la terre et de l’eau la rosée du matin.

Ce « nitre » est un sous produit fertilisant créé dans la lumière de l’aube et indispensable à toute vie, selon les anciens. C’est la raison de l’importance qu’ils consacraient aux sources d’eau originale de la planète, qu’ils conduisaient préalablement dans de longues vallées garantissant un abri naturel protégé contre les écarts de températures, suffisamment frais pour assurer la rosée du matin et la protéger le plus longtemps possible des rayons solaires.

Obtenir les importantes quantités d’eau indispensable à alimenter la civilisation moderne et ses villes n’a pu être obtenu qu’en cessant des pratiques millénaires pour passer à l’eau des lacs, reconnue des anciens pour apporter la maladie, à une époque ou aucune parade n’existait sinon la prévention. Cette pratique fut normalisée par les Romains [...]

6 commentaires:

  1. Forte chaleur, développement de micro-algues rouges... c'est bien sûr impressionnant, mais c'est naturel.
    La "Mer rouge", c'est nommé à cause de ça aussi.

    "Une des hypothèses couramment avancée est que bien que normalement, la couleur de la mer Rouge soit d'un intense bleu-vert, il arrive qu'occasionnellement, ses eaux soient peuplées d'algues de l'espèce Trichodesmium erythraeum qui, lorsqu'elles meurent, donnent à l'eau une couleur rougeâtre en raison d'un pigment interne rouge (la phycoérythrine)."

    L'ami Pierrot

    RépondreSupprimer
  2. Il y a l'explication scientifique d'une part et la portée symbolique d'autre part, d'un phénomène qui a pris une certaine ampleur depuis quelques années (pluies rouges en Inde, fleuves et maintenant mer).

    Estelle

    RépondreSupprimer
  3. Ca me rappelle une des sept plaies d'Egypte dans la bible... Le phénomène ne serait donc pas nouveau...
    En tout cas je comprends les riverains : ça ne donne pas trop envie de se baigner !

    RépondreSupprimer
  4. ça me rappelle la chanson de bernard lavillier....comment va le monde , il est rouge sang , et à mon avis il l'est pour longtemps......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime énormément B. Lavillier.

      Supprimer
  5. Ce que j'aime avec les scientifiques c'est l'explication après coup. Mais aucune explication sur les causes et encore moins sur la prévisibilité de ce phénomènes.

    RépondreSupprimer